12 mai 2007

Irina Palm

irina_p

de Sam Garbarski.
avec Marianne Faithfull.

L'histoire :
Une dame entre deux âges cherche du travail pour payer le voyage de son petit fils en Australie. Là; on peut, peut-être le guérir d'une maladie grave. La seule chose quo'n lui propose... c'est de devenir branleuse d'hommes dans un sexshop. Elle y excelle.

J'avoue ne pas bien comprendre la page de pub qu'on voit dans la presse en ce moment. On y parle d'un Full Monty au féminin. Même pays, c'est vrai. Même besoin d'argent. Et sur le papier, même idée de transgression. Mais rien à voir vraiment. Quel rapport entre des hommes qui montent un spectacle bon enfant et une rombière (c'est comme ça qu'elle se décrit) qui va masturber des hommes (en tablier) ?

Quel rapport d'ailleurs entre des hommes qui vont perdre leur boulot... et un enfant qui risque de mourir ?

Le premier film parle de la pauvreté, de la dignité. Le deuxième... de la vie. Ce n'est pas tout à fait la même chose. Le premier est une fable sociale. Le deuxième un mélo. Rien à voir.

Bref, j'ai adoré trouver les choses de plus en plus naturelles au fur et à mesure qu'elles se déroulaient. Ne plus voir le sordide là ou il était. Trouver ça drôle. Bien, même. Après tout, comme le dit Tom , le papa, on croit tous qu'on donnerait nos vies pour nos enfants s'ils le fallait. Est-ce qu'on le ferait vraiment ? Jusqu'ou ?

Posté par drolesdedadames à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Irina Palm

Nouveau commentaire