30 mai 2007

Le scaphandre et le Papillon

ScaphandreBildgrossDe Julian Schnabel. Peintre devenu réalisateur;

Le film est tiré du livre de Jean-Dominique Bauby, rédacteur en chef du journal ELLE, atteint du locked-in syndrom suite à un accident vasculaire cérébral.

J'ai lu le livre à sa sortie. j'étais TREs curieuse de voir ce qu'on pouvait en faire. Les critiques ne s'y sont pas trompés en rappelant que le livre était réputé inadaptable. Car en effet... il l'est sans doute. Et Schnabel n'a pas volé son prix de la mise en scène à Cannes.

Le parti pris, la plupart du temps et de nous raconter l'histoire du point de vue de Jean-Do. Avec sa pensée en voix off. Et sa vision très étroite, car il n'y voit plus que d'un oeil, qu'il cligne souvent pour parler. Les autres sont vus de ce point de vue là. avec quelques souvenirs, quelques fantasmes, quelques scènes où on s'éloigne. Où on le voit. Ou on comprend de quoi il s'agit. Car dans sa tête... on est pas trop effrayés.

Ca rappelle le film de Donald *Trumbo Johnny's got his gun. Sauf que là, il ne s'agit évidemment pas de parler de la guerre, de dénoncer quoi que ce soit. C'est juste un type qui n'a pas eu de chance. On ressent les choses avec lui. On voit les autres se défiler ou venir... Agir. Ré-agir.

Quelques scènes (à la musique très bien choisie) resteront pour moi l'image de ce qu'est l'imagination. De ce qu'elle peut-être. De ce à quoi elle sert finalement. Vivre malgré tout. Partout.

Beaucoup de critiques louent le parti pris non lacrymal du film. C'est vrai. On fait peu appel à notre compassion. A notre pitié. A nos sentiment. Le réalisateur nous met en postition de compatir. Mais du point de vu de la victime, pas de celui des autres.

La scène que je  n'oublierai pas :  Celle du moment où tout bascule. Quand l'accident arrive. On le voit venir. Et on sent que ça arrive. On se sent mal.On a  chaud. Les bruits nous écrasent. On sent le cerveau qui se vrille. Le corps qui se dérobe. C'est exraordinaire.

Je... recommande

Posté par drolesdedadames à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le scaphandre et le Papillon

Nouveau commentaire